Claudia Tassone

MA Claudia Tassone

Doctorante en Littérature française du Moyen Âge (Prof. Dr. Richard Trachsler) - Projet: « Arts d’aimer et livres de conduite. Discours prescriptifs pour les femmes au Moyen Âge »

Tel.: +41 (0)44 634 39 61

claudia.tassone@uzh.ch

Webseite

Arts d’aimer et livres de conduite. Discours prescriptifs pour les femmes au Moyen Âg

    Comment vivaient les femmes au Moyen Âge ? Quelles étaient les attentes que les hommes avaient à leur égard ? Avec mon projet de thèse je me pose le but d’enquêter sur la question de la vie quotidienne de la femme médiévale, en considérant à la fois des livres de conduite – c’est-à-dire des traités d’éducation – de la littérature française de l’époque adressés aux femmes, mais aussi quelques ouvrages analogues destinés aux hommes, pour tenter une comparaison entre les deux sexes. En effet, je me concentrerai surtout sur la façon selon laquelle les femmes étaient censées interagir ou non avec les hommes. D’où l’intérêt d’inclure dans mon corpus aussi les traductions vernaculaires de l’Ars amatoria d’Ovide, auteur qui à partir du XIIe siècle connaît un énorme succès après une période d’oubli. De cette œuvre, au moins cinq traductions françaises médiévales nous sont conservées, dont certaines sont incomplètes : des traducteurs ont en effet choisi de ne pas traduire le troisième livre de l’Ars amatoria, dédié aux femmes, qui explique comment séduire un homme, le conquérir et garder son amour. Mon enquête s’arrêtera donc sur les raisons possibles qui ont conduit à ce choix, en ouvrant la perspective de la figure de la femme, donnée culturelle créée par un point de vue tout masculin.

Profile: En juillet 2017 j’ai obtenu mon diplôme de Master en Études médiévales à l’Université de Zurich, avec le mémoire « Le Chat au Moyen Âge : une créature diabolique ? ». Depuis août 2017 je travaille en tant qu’assistante du Prof. Dr. Richard Trachsler (chaire de littérature française et occitane du Moyen Âge) qui est mon directeur de thèse zurichois. Le système de la co-tutelle me permet d’être suivie par une deuxième directrice de thèse, Prof. Dr. Sylvie Lefèvre, à la Sorbonne Université, Paris.