Antony Kussmaul

MA Antony Kussmaul

Doctorant en Littérature française moderne (Prof. Thomas Klinkert) - Projet : « L’œuvre-monde

entre pulsion totalisante et tension fictionnelle »

antony.kussmaul@uzh.ch

L’œuvre-monde, entre pulsion totalisante et tension fictionnelle

Mon travail de recherche porte sur la notion d’« œuvre-monde » et a pour objectif d’en proposer une définition théorique nouvelle à partir de l’étude de plusieurs corpus romanesques majeurs du XIXe et du XXe siècle. Ce projet s’efforcera ainsi de mettre en évidence les difficultés liées à l’entreprise de théorisation précise de la notion d’«œuvre-monde » et en proposera des éléments de définition, en ayant notamment recours aux concepts proches que sont le cycle romanesque ou le roman-fleuve. La contradiction apparente observée entre l’ambition totalisante de certains corpus romanesques (dont celui de Balzac) et un certain nombre de dynamiques contraires tendant à interroger l’harmonie de leur construction, constitue le point de départ de notre réflexion. Les tensions et autres failles de l’œuvre dont nous parlerons peuvent ainsi se manifester dans le thème ou l’intrigue mais elles peuvent aussi, plus fondamentalement, se démultiplier et se stratifier sur plusieurs niveaux jusqu’à remonter au stade primordial du signe. L’approche sémiotico-herméneutique sera ainsi particulièrement privilégiée dans le cadre de cette étude.

J’ai obtenu un diplôme de Master de recherche en lettres modernes à l’Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris III) en septembre 2014, au cours duquel j’ai d’abord eu l’occasion de travailler sur la poétique de l’herméneutique et de l’énergie à l’œuvre dans l’Histoire des Treize de Balzac, puis sur la poétique duelle et crépusculaire qui sous-tend la structure globale de Splendeurs et misères des courtisanes, dans le cadre de mes deux mémoires de recherche. Après avoir enseigné les lettres classiques durant deux ans dans plusieurs établissements de la région parisienne, j’ai voulu poursuivre l’étude des thèmes et enjeux sur lesquels j’ai travaillé dans le cadre d’une thèse de doctorat, que j’effectue sous la direction du Prof. Dr. Thomas Klinkert.