Ursula Bähler

Titularprofessorin für Französische Literaturwissenschaft und Geschichte der Romanischen Philologie / Wissenschaftliche Mitarbeiterin der Universität Zürich / Dozentin an der Pädagogischen Hochschule Zürich

Romanisches Seminar
Plattenstrasse 28
8032 Zürich
+41 (0)44 634 35 62

Privat:
Carmenstr. 39
CH - 8032 Zürich
+41 (0)44 252 91 74
Fax +41 (0)44 252 91 74

Parcours académique

2010
Obtention du titre de Professeur titulaire à l’Université de Zurich.

2003
Habilitation de l’Université de Zurich. Venia legendi : « Französische Literaturwissenschaft und Geschichte der Romanischen Philologie » (Littérature française et histoire de la philologie romane). Titre de la thèse : Gaston Paris et la philologie romane.

1995-1999
Études post-doctorales à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris. Boursière du Fonds National Suisse et de la « Kommission zur Förderung des akademischen Nachwuchses der Universität Zurich » (Commission pour la promotion de la relève de l’Université de Zurich).

1999
Qualification comme maître de conférences par la 9e section « Langue et littérature françaises » du « Conseil National des Universités de France ».

1995
Doctorat ès lettres de l’Université de Zurich, préparé sous la direction de Jacques Geninasca. Titre de la thèse : Analyser la poésie. Joë Bousquet.

1991
Licence de l’Université de Zurich dans les domaines suivants : Histoire de la littérature et de la langue françaises (branche principale) ; Histoire (première branche secondaire) ; Histoire ecclésiastique (deuxième branche secondaire). Titre du mémoire préparé sous la direction de Marc-René Jung : Contribution à un nouveau dictionnaire arthurien.

1987
Cours d’été au Centre des Recherches Médiévales à Poitiers.

1986-1987
Études d’histoire à l’Université de Rouen (examens du 1er cycle).

1984
Études de lettres et de théologie à l’Université de Zurich (Langue et littérature françaises, histoire, théologie).

Domaines de recherche

  • Littérature française du XIXe-XXIe siècle
  • Littérature francophone de l’« extrême contemporain » (Suisse romande, Maghreb)
  • Théorie et méthodologie de l’analyse du discours littéraire
  • Histoire de la philologie romane
  • Ethique(s) de la philologie et de la littérature

Prix et bourses d’études

2005
« Prix Bordin » de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (Institut de France) pour le livre Gaston Paris et la philologie romane, Genève, Droz, 2004.

1995-1999
Boursière du Fonds National Suisse et de la « Kommission zur Förderung des akademischen Nachwuchses der Universität Zürich » (Commission pour la promotion de la relève de l’Université de Zurich).

Semestre d’hiver 1988/9
Prix semestriel de l’Université de Zurich pour le travail Remarques sur le pouvoir des rois chez Boèce et chez Jean de Meung.

Recherches collectives

2014-2015
Partenaire associée au projet « Eulink », soumis dans le cadre de Horizon 2020, sous la direction de Berhard Hurch, Graz ; résultat : 4 points sur 5.

Depuis 2012
Partenaire du projet « A Network of Knowledge : On the Institutionalization of Language Science in the Nineteenth Century » (directeur : Bernhard Hurch, Université de Graz).

Depuis 2001
Membre du « Groupe de recherches sur l’histoire de la philologie romane » (GRHPR) au Collège de France, Paris (directeur : Michel Zink).

Responsabilités collectives

Depuis 2015
Membre du comité scientique des Romanische Studien

Depuis 2015
Membre du comité de sélection pour la chaire de littérature et culture française de l’ETH Zürich

Depuis 2015
Membre du comité de rédaction de Versants

Depuis 2013
Directrice, avec Alain Corbellari (Universités de Neuchâtel et de Lausanne), de la série « Magistralia » aux Éditions Classiques Garnier, Paris.

Depuis 2013
Membre du comité de rédaction des Actes Sémiotiques.

Depuis 2011
Membre du groupe HSGYM (Hochschule-Gymnasium) qui travaille au dialogue entre universités et lycées.

2010-2012
Membre du conseil scientifique du Dies Romanicus Turicensis, dans le cadre du programme pour la promotion de la relève à l’Université de Zurich.

2010-2011
Secrétaire du Collegium Romanicum (avec Alain Corbellari, Université de Lausanne).

Depuis 2006
Déléguée des privat-docents dans la commission d’éthique de l’Université de Zurich.

2004-2007
Secrétaire de rédaction de Versants, revue suisse de littératures romanes.

2003-2007
Présidente de l’Association Suisse de Sémiotique.

2001-2003
Membre du comité de l’Association Suisse de Sémiotique.

2001-2002
Membre de la MentoringWerkstatt « Romanistik » de l’Université de Zurich

Direction de travaux de recherche

Mémoires de licence

Maria Rohner, « Le long de la Vivonne : un passage central dans À la recherche du temps perdu de Marcel Proust analysé sous l’angle de l’intermédialité » (2007).

Valeria Martina Badilatti, « Vérité. Une esthétique de la transparence. À propos du dernier roman d’Emile Zola » (2007).

Sophie Krummenacher, « Pierre Meunier : Parcours artistique et programme poétique » (2007).

Myriam Tschopp, « ‘Lire Les Fleurs du mal...’. Paul Bourget sur Baudelaire : mystification et décadence dans les Essais de psychologie contemporaine » (2009).

Roman Staude, « Les premiers pas de la ‘Grande Nation’. La quête d’une nouvelle identité nationale dans les Illustrations de Gaule et Singularitez de Troye (1511-1513) de Jean Lemaire de Belges et dans la Deffence, et Illustration de la langue françoyse (1549) de Joachim Du Bellay » (2009).

Angela Bärlocher, « Marc Levy, La prochaine fois ou comment abolir la mort? » (2009).

Nadia Luongo, « Écriture et identité dans La Corde de mi d’Anne-Lise Grobéty » (2010).

Eva Maria Pfaffen, « Culpabilité et refoulement : l’univers tragique de Pascale Kramer » (2010).

Tina Bucher, « Molière et Donneau de Visé dans la querelle de L'École des femmes : lectures d'une comédie » (2010).

Giuseppina Iantosca, « Amour et identité dans Le Fil de soie de Michèle Gazier » (2012).

Gisela Vesely, « L’univers franco-américain dans Windows on the World de Frédéric Beigbeder » (2012).

Ivana Stojanovic, « Le portrait des Tsiganes dans trois romans contemporains : Grâce et dénuement, La Route des Gitans et Les Voyageurs au sang d’or » (2013).

Michele Puelo, « (L’)Au-delà du texte. La lecture comme récriture. Analyse d’un témoignage de Jacques Derrida » (2014).

Mireille Pignat, « Les tourments des passions. ‚Analyse transactionnelle’ à l’exemple de Phèdre et Thérèse Raquin » (2014).

 

Travaux de Master

Rebecca Anders-Wild, « L’Art français de la guerre – à la recherche d’une ‚fiction véridictionnelle’ » (2014)

Anja Bohner, « L’écriture du trauma dans Des hommes de Laurent Mauvignier » (2015).

Joscha Schindele, « Figures de Bohémiens dans la poésie française du XIXe s. » (2015).

Stefania Baratta, « Le Village de l’Allemand de Boualem Sansal : la culpabilité des fils face aux crimes commis par leur père » (2016).

Myriam Hiltbrunner, « Le travail de mémoire à travers la fiction romanesque : l’enjeu du souvenir dans Murambi, le livre des ossements, de Boubacar Boris Diop (2016).

Seraina Hagenbuch, « Une critique sociopolitique du totalitarisme à travers la fiction romanesque. L’enjeu de la langue dans 2084, la fin du monde  de Boualem Sansal » (2017).

Sabine Neuhaus, « Une femme aimée d’Andreï Makine – La quête identitaire d’Oleg Erdmann et sa représentation au niveau du récit et de l’intrigue du roman » (2017).

Davide De Giorgi, « L’Art français de la guerre d’Alexis Jenni – de la simplicité de la pensée raciale à la complexité du monde » (2017).

Irena Zuppa, Jan Karski de Yannick Haenel (en cours).

Marilyn Allenspach, Agota Kristof et Dany Laferrière, deux conceptions de l’exil (en cours).

Ramona Martina Carl, Identité linguistique au Maghreb : phénomènes d’hybridation dans le roman algérien (en cours).

Sonja Lanz, Génocide au Rwanda – la littérature face à un évènement historique tragique (en cours).

Anja Künzi, Ken Bugul (en cours).

 

 

Thèses de doctorat

Fabienne Douls Eicher, « A l'instant où le drame se joue. Poétique de la simultanéité dans les écrits de Picasso » (2014).

Christina Nägeli, « (Pro-)Création : maternité et identité dans la littérature française contemporaine », en cours.

Co-direction :

Andrea Jud, « De la mort à la littérature : mort, mémoire et création littéraire dans quatre romans contemporains sur la Grande Guerre », en cours.

Gabriela Ochnser-Jannibelli, « La naissance du français comme discipline scolaire au niveau secondaire II », en cours.

 

Jurys de thèse internationaux

2011
Membre du jury de la thèse de M. Serge Wüthrich, « Quand lire c’est croire, analyse sémiotique des chapitres 27 et 28 de l’évangile de Matthieu », dirigée par Corina Combet-Galland et Elian Cuvillier, soutenue le 1er juillet à l’Institut Protestant de Théologie de la Faculté de Montpellier (autres membres du jury : Corina Combet-Galland, Elian Cuvillier, Christian Grappe, Paul Siblot).

2008
Membre du jury de la thèse de Christophe Imperiali, « En quête de Perceval. Etude sur le mythe de Perceval dans la littérature française », dirigée par André Wyss et par Jean-Louis Backès ; pré-soutenance à la Sorbonne le 4 juillet 2008, soutenance à l’Université de Lausanne le 13 décembre 2008 (autres membres du jury : André Wyss, Jean-Louis Backès, Alain Corbellari, Véronique Gély, Marie Blaise).

2005
Membre du jury de la thèse d’Elena Mochonkina, « Claude Fauriel », dirigée par Michel Zink et soutenue à la Sorbonne le 2 avril 2005 (autres membres du jury : Dominique Boutet, Antoine Compagnon, Evangelia Stead, Michel Zink).

Liste des enseignements

Regards littéraires sur les Bohémiens (avril 2015)